Archives mensuelles : février 2016

Crime caramels de Jean-Loup Craipeau

 ★★★★


Crime caramels de Jean-Loup Craipeau. Syros, 2007Age : 
A partir de 9 ans

Titre : Crime caramels

Auteur : Jean-Loup Craipeau

Editeur :  Syros

Collection : Mini Syros Polar

Parution : 2007

Nombre de pages : 29 pages

Résumé : Gilles adore les bonbons. Pour une poignée de caramels volés, il est embarqué dans un drôle de trafic… et le voilà avec un mort sur les bras !

Réserver dans le catalogue en ligne :Portail

Wendie : ★★★★★ Ce livre m’a beaucoup plu car il parlait de gourmandise, surtout quand il est dit « pour une poignée de caramels volés ». Je m’imaginais les images dans ma tête; c’était assez sympa à lire.

A propos de l’auteur

Mitonne depuis 1986 des ogres à la sauce douce, des sorcières farfelues, des fantômes fantastiques, des dragons déglingués, des Noëls à poils doux, des histoires policières qui font rire et frémir. Et s’il adore que ses livres voyagent grâce aux traductions, Jean-Loup Craipeau, lui, préfère l’immobilité des rêveries.

Pas de pitié pour les poupées B. de Thierry Lenain

★★★★

Pas de pitié pour les poupées B. Thierry Lenain. SyrosAge : A partir de 9 ans

Titre : Pas de pitié pour les poupées B.

Auteur : Thierry Lenain

Editeur :  Syros

Collection : Mini Syros Polar

Parution : 2008

Nombre de pages : 48 pages

Résumé : À l’école, un tueur en série s’attaque sauvagement aux poupées des filles du « clan Barbie »… Tous les soupçons se portent sur Manuel, qui prend toujours un malin plaisir à agacer les filles. Mais le coupable est souvent celui auquel on s’attend le moins…

Réserver dans le catalogue en ligne :Portail

Rosie : ★★★★☆ J’ai bien aimé ce livre car on s’attend pas à cette histoire avec le titre.

Sohane : ★★★★☆ J’ai aimé ce livre car il y a de la recherche, de l’aventure et du suspense »

A propos de l’auteur

Thierry LenainThierry Lenain est né en 1959. Il a trois enfants, Marion, Cléo et Wahid, mais écrit pour tous les autres aussi. Il écrit pour eux parce qu’il pense que les mots aident à grandir, surtout lorsqu’ils brisent des silences dans lesquels on se sent parfois un peu perdus et seuls…